Publié le

Qu’est ce qu’un vapo, (vaporisateur) ? Comment choisir son inhalateur ?


Inhalateur, vaporisateur, vapo… Vous avez sans doute déjà entendu ces termes, mais c’est peut être pas tout à fait clair. C’est quoi ? Une cigarette électronique ? Un « e-joins » ?…


Principe de fonctionnement

L’inhalateur est un appareil permettant de chauffer des substances (plantes, huiles essentielles etc) à fin de les absorber sans qu’elles soient sous forme de fumée, mais de vapeurs.

Quelle est la différence entre un inhalateur et une cigarette électronique ?

Les deux appareils contiennent un dispositif de chauffage. Cependant dans la cigarette électronique il faut introduire une cartouche de liquide parfumé, avec ou sans nicotine. C’est ce produit qui est vaporisé et que vous absorbez sous forme de vapeurs.

Dans un inhalateur il faut introduire la substance que vous voulez inhaler ; plantes, huiles essentielles, concentré. Vous n’absorberez pas de glycérol ni de propylène glycol (deux produits rentrants dans la composition des cartouches de cigarettes électronique).

L’inhalateur est la manière la plus « propre » (sans additif) de consommer une substance, puisque qu’on ne fait que légèrement la chauffer, et qu’il n’y a pas de fumée. Vous ne pouvez pas utiliser les cartouche de e-liquide dans les inhalateurs.

Qu’est ce que ça veut dire ?

Prenons l’exemple du tabac, (mais il est possible de consommer d’autres plantes comme le thym, le romarin, l’eucalyptus etc). Vous pouvez le consommer en le fumant, mais c’est nocif pour votre santé puisque cela dégage par exemple de nombreux composés cancérigènes. Le fait de brûler le tabac dégage de la fumée, qui est composée de particules microscopiques et nocives qui viennent se loger dans vos poumons. Des goudrons se forment également lors de la combustion, ainsi que du monoxyde de carbone, un gaz très nocifs.

Les inhalateurs sont des appareils qui permettent de consommer le tabac sans combustion, c’est à dire sans le faire brûler (attention, il existe deux modes de chauffage la conduction et la convection, voir plus loin dans l’article) et donc sans dégager ces fumées et composés toxiques. L’appareil chauffe la substance indirectement, c’est à dire sans contacte directe avec la source de chaleur. Il s’agit donc d’un chauffage doux (typiquement la température recommandée est de 180° C) qui est suffisant pour évaporer l’humidité contenu dans la plante, ainsi que ses principes actifs, (un peu comme le ferait une tisane), et transporter ses substances sous forme de vapeur.

Avec un inhalateur donc aucune fumée, vous l’avez compris. Et une autre bonne nouvelle, en plus de ne plus vous intoxiquer à cause de la fumée, vous vous apercevrez d’une chose étonnante ; le goût est beaucoup plus prononcé quand vous inhalez que quand vous fumez. En effet le chauffage important qui se produit quand le tabac brûle détruit le goût qui « part en fumée ». Lors d’un chauffage plus doux, sans combustion, les arômes ne sont pas détruits par la chaleur.

Quelles sont les différences entre fumer et inhaler ?

Vous l’aurez compris le principal avantage de l’inhalation est le moindre risque pour la santé. Un inhalateur ne vous intoxiquera pas avec de la fumée, des goudrons, ou du gaz nocif.

Il y a cependant d’autres avantages. Vous ferez des économies ; en effet les inhalateurs de bonne qualité ont un système de chauffage performant qui permet d’utiliser moins de tabac pour les même effets. Vous n’aurez plus à utiliser de cigarette déjà roulées, mais uniquement du tabac en vrac ; plus besoin d’acheter des feuilles à rouler non plus.

Les goût est plus prononcé comme déjà expliqué.

Une différence qui demande parfois un temps d’adaptation c’est… qu’il n’y a pas de fumée !  Donc au début on a un peu l’impression de tirer dans le vide ; la vapeur est moins lourde, moins dense que la fumée. Il n’y a pas besoin que l’air traverse toute la cigarette avant d’être absorbé, donc il n’y a aucun obstacle qui freine votre aspiration ; on n’a plus besoin de « tirer » sur la cigarette.

L’utilisation d’un inhalateur demande donc un petit temps d’adaptation, pour le maitriser. Vous devez vous souvenir que vous ne fumez plus du tout. Ce n’est pas la même chose. Certaines personne qui seraient accros à la cigarette peuvent être désorientées car elles ne retrouve pas les même sensations que lorsqu’elles fument.

Les inhalateurs ne sont cependant pas des substitut reconnus par les pouvoirs publiques aux cigarettes. Nous ne les commandons pas pour arrêter de fumer. Il s’agit seulement d’une autre manière de consommer.

Convection ou conduction ?

Il existe deux modes de chauffage :

la convection : il s’agit d’un mode de chauffage directe ; la plante est en contacte direct avec l’élement de chauffe de l’appareil ; elle sera chauffer plus fortement et rapidement que par conduction. C’était le seul mode de chauffe au début des inhalateurs. Avantage : la plus part des gens trouve que le goût est plus prononcé, et la chauffe est rapide. Inconvénients : moins facile à maitriser, cette chauffe peut encrasser l’appareil et la grille qu’il contient plus rapidement et plus profondément. Il pouvait y avoir début de combustion et dégagement de fumée sur les premiers appareils, mais à l’heure actuelle ce genre de problème n’est plus rencontré. Un entretiens plus régulier et plus pousser est nécessaire pour ne pas que des odeurs et un mauvais goût ne reste. Le Magic Flight utilise la convection.

la conduction : méthode de chauffe indirecte, la plante n’est pas en contacte avec l’élément de chauffe, et ne risque dont jamais de surchauffer et brûler. C’est un courant d’air chaud qui passe dans la substance à vaporiser qui permet d’en extraire les vapeurs et les principes actifs. La conduction permet une chauffe plus précise, et un changement de température presque instantané quand vous le désirez en cours d’inhalation.  La conduction permet de ne dégager QUE de la vapeur. C’est aussi l’assurance d’une durée de vie plus longue pour votre vapo. L’entretien de l’appareil s’en trouve également facilité. C’est le mode de chauffe qui respecte le plus le produit et préféré de la plus part des utilisateurs.

Certains modèle d’appareils fonctionnent avec les deux méthodes, comme les modèles Xvape Fog,  ODIN etc…

Quel modèle choisir ?

La convection demandera un broyage des plantes assez fin pour que votre expérience d’inhalation soit la plus réussie. Ce n’est pas le cas avec la conduction puisque l’air passe au sein de la plante et est en contacte avec toutes les parties de celle ci.

Les nouveaux utilisateur commencent avec les appareils a conduction. Ils sont plus facilement maitrisables et requières moins d’entretien. Les utilisateurs avancés ont tendance à préférer la convection pour le potentiel efficacité à extraire plus de goût. Tout les appareils ne fonctionnent pas pareil et ne procurent pas d’expériences d’inhalation similaires. Ainsi il est idéale de pouvoir tester et faire différentes expériences pour définir ses envies et ses besoins, et trouver l’appareil idéal.

Quelles températures utiliser ?

Pour les plantes, cela dépendra de la plante et de sont niveau de séchage. La plus part des utilisateurs chauffent au alentours de 180°. Il vous faudra faire des essais pour trouver la température idéale pour vous, par rapport au type de plante. Si vous augmentez la températures, la vapeur sera plus dense, plus forte, plus agressive. Cela peut être nécessaire pour certaines plante un peu vielles.

Pour les huiles, il faudra utiliser des températures plus élevées, car elle sont plus dures à vaporiser.

Pour les concentrés enfin, on est souvent amener à utiliser des températures au dessus de 200°. Là aussi, suivant les produits et les appareils, leur type de chauffe, des essais seront nécessaires.

charte de température d'inhlation
Charte de températures préconisées par Da Vinci

Quels sont les différents types d’inhalateurs ?

Il existe trois grandes catégories :

Les pipes/inhalateur.

Ce se sont pas vraiment des inhalateur, car le dispositif de chauffage est un briquet que vous devez maintenir à une certaine distance de la chambre d’inhalation de l’appareil. En général il s’agit d’une pipe avec une grosse chambre en forme de boule, comme dans la « eagle bill », ou éventuellement la pipe à refroidissement.

La maitrise du chauffage est aléatoire.

Les « vrais » inhalateurs.

Constitués d’un système de chauffage régulé électrique grâce à un « accu » dans la très grande majorité des cas, ou à gaz (comme le Iolite), ou à brancher sur le courant.

Les deux grands types de « vrais » inhalateurs :

Les modèles de salon

Ce sont des modèles qui se branches directement sur le courant et qui pour la plus part vont permettre de gonfler un sac-ballon qui se place sur l’appareil. L’appareil possède une ventilation qui propulse les vapeurs en faisant gonfler le ballon. Une fois la ballon gonflé, on le retire de l’appareil puis on peut absorber les vapeurs, et partager le ballon avec une autre personne. Les appareils de salon sont plutôt fait pour être utilisés à plusieurs étant donné qu’il produisent généralement en une fois toute la vapeur, en un ballon. Le modèle le plus connu est le Volcano. C’est un appareil très haut de gamme, qui est d’ailleurs à l’origine de tout les inhalateurs. Certains modèles comme le Herbal’Aire sont une alternative moins onéreuse qui gardent la fonction ballon avec un plus une fonction « tuyau souple » pour une inhalation personnelle. Il existe d’autres modèles encore, mais la plus part des gens préfère les modèles nomades.

Les modèles nomades

Ce sont les modèles les plus vendus. Ils sont petits (taille d’un smart phone) voir tout petits (le Magic Flight pas exemple). On les trouves sous forme de téléphone, de talkie walkie (le Da Vinci, notre best seller).

Il existe des modèles « simple », les plus abordables, avec une ou des température de chauffe pré-réglées, (le Magic flight avec une température, et par exemple les Florwermate avec 3 à 6 températures) puis des modèles plus performants qui permettent de faire varier la température, ce qui peut être très utile, en fonction des plantes et de leur taux d’humidité. Des plantes un peu sèches demandant une température un peu plus haute.

La plus part tiens dans une poche, sont facile à transporter, discret, et facilement rechargeables (avec un chargeur ou plus pratique en USB, ou micro USB). Certains sont en bois (comme le Magic Flight) mais la plus part sont un mélange métal/plastiques. Les modèles avec pré-réglage de température (que nous recommandons) ont un affichage soit avec des petites LED de couleurs différentes, et pour les modèle plus hat de gamme (que nous recommandons encore plus !) un affichage digital OLED permet la lecture de température, et des réglages.

Suivant les modèles la chambre d’inhalation (partie où on met la plante) peut être plus ou moins grandes.

Certains sont dotés de tube en verre pour conduire les vapeurs (comme le Ascent, le Flower Mate, le Linx Gaia …), d’autres un tube souple (Da Vinci, Iolite Wispr).

Parmi les particularités de certains modèles, la fonction « Powerbank » permet d’utiliser son vapo comme source de courant pour recharger son portable par exemple ; vous reliez votre téléphone sur le vapo avec le cordon fourni, et vous mettez le fonction powerbank en marche : le vapo se transforme en batterie de secours ! (Suivre les instructions fournies avec le portable, chaque modèle ne s’utilise pas de la même manière).

 

INFOS SUR LA QUALITE ET L’ORIGINE DES PRODUITS

Vous aurez compris qu’il existe beaucoup de modèles sur le marché. Nous ne les proposons pas tous, car beaucoup se ressembles, et il en sort régulièrement qui n’apporte pas grand chose de neuf.

Nous vous proposons une sélection de modèles qui ont fait leurs preuves. (mais si vous recherchez un modèle particulier que nous n’avons pas, vous pouvez nous contacter, il nous sera sans doute possible de l’obtenir pour vous).

Quel que soit votre choix, que vous achetiez chez nous ou chez un autre, attention aux modèles « premiers prix ». Sur le net vous trouverez tout à tout les prix. Nous avons sélectionné ici des modèles qui sont fiables et qui fonctionnent. Nous avons éliminé les modèle les moins fiables ; pour avoir des prix très attirants, des fabricants n’hésitent pas à équiper leur appareils avec des accus bas de gamme qui chauffes mal et ne tiennes pas la charge. De plus faites attention à l’achat « super bon plan » moins cher que partout ! Il n’y a pas de secret, si vous trouvez un modèle moitié moins cher sur un site par rapport à plein d’ autres sites, il y sans doute quelque chose de louche. Une paire de Jordans neuves à 50 euros, ça n’existe pas !

FAITES ATTENTION : un site EN français n’est pas forcément UN SITE FRANÇAIS ! Pour savoir si vous allez bien commander en France, le simple fait que le site soit en français, ne veut pas dire que vous allez commander en France ! Regardez les informations du site, comme les  « conditions générales de vente » du, ou bien le paragraphe « A propos de… » que vous devez obligatoirement trouver sur les sites sérieux.

Certains sites on fait des traductions en français de leurs textes, mais, ho surprise quand on cherche un peu les infos, on s’aperçois qu’ils sont à l’étranger (Allemagne, Pays Bas, voir en dehors de l’Union Européenne). Que risquez vous ? Outre des délais de livraison rallongés, s’il vous arrive d’avoir à faire jouer les service après vente par ce que votre appareil à un soucis, il vous faudra le renvoyer dans le pays où vous l’avez acheté, avec des frais d’envois plus important qu’en France, et un délais plus long également. Si vous voulez appeler le vendeur au téléphone, parlera t il français ? Parlez vous allemand, anglais ? En achetant en France vous êtes sûr de bénéficier de la protection des consommateurs et des garanties françaises, vous êtes sûr d’avoir une notice en français, et un interlocuteur facilement joignable, et des délais plus courts que depuis l’étranger.  Si votre produit vient de Chine … bon courage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.